Du pareil au mème 

Exposition du 14 mars au 16 mai 2015

 

Le Collectif 1.0.3 s’empare des technologies et des univers apparemment non artistiques, celui des logiciels informatiques (auxquels ils doivent leur nom) et celui du numérique, pour en faire des sujets de méditation et des objets esthétiques où le vertige et la poésie ne sont jamais loin. Leurs derniers travaux s’approprient le langage du jeu vidéo.

Leur projet consiste à créer des systèmes de représentation notamment à partir de contenu d’ordinateurs ou de banques de données. C’est pour eux le lieu de la rencontre de trois notions : la conservation, la conversion et la conversation.

Projet MISMA, ou comment traiter de la notion de portrait à l’ère du numérique en se basant sur le contenu d’un disque dur d’ordinateur, surface temporaire de stockage (prisme par lequel nous avons choisi d’aborder/étudier l’Autre), puisque la façon d’archiver et les procédés de nomination de chaque dossier et fichier permettent d’engendrer « à la main » une forme singulière (représentation cartographique 2D). Entre 2003 and 2012, le Collectif 1.0.3 a produit 75 cartographies d’ordinateurs d’individus, d’organismes publics, d’entreprises privées, créant de véritables portraits contemporains où la nature et notre manière de classer nos fichiers révèlent la structuration de notre pensée.

« Hadoken », œuvre en vitrophanie, issue d’une résidence organisée par le MAC/VAL en milieu scolaire.

« Un mème définit un élément culturel reconnaissable répliqué et transmis par l’imitation du comportement d’un individu par d’autres individus. C’est au travers d’exemples tels que le “Harlem Shake” que se dévoile une approche collective du web, sujet d’une itinérance au cœur des cultures numériques. À leur contact, nos comportements, notre sensibilité subissent des mutations très importantes. Devenir conscients et parfois acteurs de ces transformations en cours, telle est l’approche que nous avons choisi d’opérer en tant qu’artistes résidents invités, par le MAC/VAL, à produire une œuvre au cœur d’un lycée. »