Soon

Expostion du 16 septembre au 18 novembre prochain 2012

 

Sensible au contexte de présentation de ses œuvres, Agnès Caffier a monté son projet autour de la rénovation urbaine du quartier du Vallon, situé à proximité du point commun. Cet intervalle temporel entre démolition et reconstruction lui inspire soon (bientôt) comme un devenir à réfléchir et à construire ensemble. Elle décide donc de projeter Granit (animation image par image, 2006) au sein
du premier espace. Il s’agit d’une série de 8 micro-vidéos extraites de photographies de granit réalisées en Bretagne (une seule vidéo est ici projetée sur grand écran). Basée sur le rythme cardiaque, l’animation des pierres image par image constitue des séquences d’une seconde diffusées en boucle. Le mouvement quasi imperceptible engendré demande une observation attentive. Ce cœur de pierre devenant symbole du centre urbain et de la vie de la cité connaîtra parallèlement des « échappées » dans la Ville de Cran-Gevrier, notamment lors des Journées du Patrimoine. En effet, Granit sera projeté dans un
format monumental dans la chapelle de Gevrier (le 15 septembre de 18h à 20h). Durant ces projections hors les murs, Granit ne sera pas visible au point commun. Par contre, plusieurs cartes et documents témoigneront des prémices et différentes étapes de ce projet. Par ce dispositif itinérant et ce jeu sur la
disparition, l’artiste souhaite mettre en lumière le va-et-vient des chantiers entrepris où passé et devenir,
intérieur et extérieur, privé et public se mêlent…
Dans la seconde salle, Agnès Caffier propose une projection de Salines (animation image par image, 2010). « Dans l’intimité des écrans vidéos, une eau rose (photographies de la Manche) s’anime image par image et mime les pulsations cardiaques. » A ce montage vidéo est adjoint une bande sonore constituée du bruit de l’eau qui renforce cette impression apaisante de l’installation qui
englobe et subjugue. Ainsi par sa technique minutieuse et ingénieuse, l’artiste créateur insuffle la vie à des éléments naturels inertes (la pierre) ou met au diapason l’homme et son environnement en unissant mouvement désordonné de la vague et rythme cardiaque régulier.

 

Pour en savoir plus: http://www.agnescaffier.net/