Le travail protéiforme de Grégoire Bergeret se décline en installations, dessins, sculptures et photographies,
ce manipulateur met à l’épreuve notre perception du réel. L’expérimentation se trouve au coeur de son travail, Grégoire Bergeret nous plonge dans divers processus qui modifent les modes de perception de notre environnement, de notre entourage direct ou lointain. La transformation, qui induit une part de hasard, permet bien souvent de souligner le décalage qu’il peut y avoir entre une action et son résultat. Voire entre l’idée d’une action et l’action réellement menée. C’est à cette distorsion, phénomène devenu courant au sein de notre société de l’information et de la communication ou la réalité se trouve absorbée par une masse d’informations et apparait bien souvent déformée, que l’oeuvre de Grégoire Bergeret s’astreint, sans trop savoir ou cela la mènera, sinon à quoi bon l’expérience ?, sondant ainsi ce qu’il reste du réel à travers ce qui en est rapporté.


Grégoire Bergeret, né en 1980 à Annecy, vit et travaille à Menthon-Saint-Bernard en Haute-Savoie et à
Bruxelles. Il est diplômé de l’École d’art de la Communauté de l’agglomération d’Annecy.