Alentours

Exposition du 7 mars au 18 avril 2010

 

Possédant un sens de l’observation certain et une remarquable maîtrise technique, Clara Fanise travaille sur le motif ou photographie préalablement son sujet, pour restituer par ses dessins minutieux sa vision de la réalité.

De l’atelier (kinesphères ou autoportraits) aux quartiers avoisinants (passants au miroir du quartier Renoir), elle représente son environnement immédiat et les lieux qu’elle parcourt (tableau à remplir consacré au marché d’Annecy). Cette recherche de proximité et d’exploration lui permet de s’approprier l’espace et d’entrer en contact avec les personnes qui l’habitent et/ou le traversent.

Ses « alentours » interrogent donc notre rapport au monde, approches personnelles, visions communes, frontières fluctuantes entre privé et public. Quels regards portons-nous sur notre paysage quotidien ?

Les genres et dispositifs employés sont variés : autoportraits, « portraits » de quartiers, instantanés de vie, fragments d’univers… mais la présence du corps dans l’espace reste primordiale.

Clara Fanise se livre ainsi à des autoportraits surprenants : dessiner ce qu’elle voit de son corps lorsqu’elle s’assoit au milieu de sa feuille de papier et qu’elle multiplie les positions en tournant sur elle-même, laissant vide la partie centrale qui marque sa présence, par l’absence de représentation.

Elle joue dans ses passants au miroir sur les points de vue en introduisant dans son dispositif de captation du réel un miroir, porté par une personne l’assistant. Sorte de mise en abîme, elle visualise et fige dans ce cadre réfléchissant, par une prise de vue, l’espace situé derrière elle, son reflet parfois s’introduisant dans cette composition. Ce décalage introduit un questionnement sur la place que nous occupons en tant que spectateur-acteur, de passant-contemplateur.

Dans sa volonté d’échange et sa réflexion sur la place occupée par chacun, Clara Fanise offre la possibilité aux spectateurs de participer à l’acte de création en coloriant, selon des instructions très précises, certains de ses dessins – les tableaux à remplir.

Enfin cette réflexion sur la présence physique de l’artiste et du spectateur entraîne un développement de son travail vers l’installation : expérimentation corporelle de l’objet artistique, qui projette le spectateur dans le dispositif.

 

Pour en savoir plus: http://www.clarafanise.com/