Extension de la ligne

Exposition du 16 avril au 29 mai 2011

 

Adrien Couvrat nous plonge pour cette nouvelle exposition dans un univers coloré. Utilisant la peinture et les nouveaux médias numériques, son travail est basé sur l’étirement d’images en lignes, formant des compositions abstraites.
Les couleurs et lumières obtenues génèrent des sons dans ses propositions multimédias. Il explore ainsi le phénomène de la synesthésie, à savoir l’association spontanée par correspondance de sensations appartenant à des domaines différents.
« J’essaie de combiner peinture et médias numériques en créant un dialogue entre les deux tout en conservant une cohérence. J’opère un déplacement de la peinture vers une forme d’abstraction audiovisuelle et numérique. J’étudie les codes des langages pictural et musical en tentant de mettre à jour leurs points de convergence sensible. Pour ce faire, je crée des programmes qui agissent en temps réel et génèrent à l’infini des nouvelles compositions. »
Images et sons se répondent pour créer une atmosphère enveloppante. Celle-ci est propice à la contemplation de paysages abstraits hypnotiques se développant à l’infini dans la projection qui est proposée dans l’espace café du point commun.
L’installation plastique mise en place dans la salle d’exposition marque quant à elle un retour à la peinture de la part de l’artiste, une vingtaine de plaques peintes au propulseur jouent sur la ligne et ses variations colorées. Verticalité, horizontalité se combinent pour former une « extension de la ligne ». Face à ses plaques, des cordes musicales interactives sont disposées permettant par simple effleurement d’émettre des sons. Il s’agit pour l’artiste de proposer une immersion visuelle et sonore. Ce travail sériel pose la question du début et de la fin, du caractère aléatoire et du choix de l’artiste.

 

Pour en savoir plus: http://adriencouvrat.tumblr.com/